Attentats terroristes : enfin les religieux musulmans réagissent !

Mise à jour : 14/07/2005

On ne peut plus reprocher aux musulmans influents d'être complices des attentats islamistes en refusant de les condamner

 

Nous savons tous que la grande majorité des musulmans a autant horreur des attentats terroristes que les chrétiens et les juifs qui en sont victimes. Tout être humain équilibré déteste les assassinats des terroristes d'al Qaida et des groupuscules qui s'en réclament. Toute femme qui donne la vie a horreur de ceux dont le nihilisme fait qu'ils tuent pour tuer. A part les jeunes dont on a lavé le cerveau et qui se suicident en faisant exploser leur bombe, personne n'est dupe des prétextes religieux invoqués par les terroristes pour faire la guerre aux « croisés ».

 

Nous savons tout cela, mais jusqu'à présent l'attitude des religieux musulmans influents (imams, muftis, etc.) gênait les occidentaux sur un point : ils ne condamnaient pas le terrorisme de manière explicite et sans appel. Semaine après semaine, les attentats tuaient et estropiaient et ces hommes de premier plan restaient silencieux.

 

Mais je viens de lire dans le numéro du 18/07/2005 de Newsweek un article de Fareed Zakaria [1] qui donne les informations suivantes, à la suite des quatre attentats du 7 juillet 2005 à Londres :

§           En Angleterre, des groupes musulmans très connus ont dénoncé les attentats sans ambiguïté. Même des organisations « fondamentalistes » les ont condamnés. L'association des musulmans anglais (Muslim Association of Britain), un groupe réputé intraitable et soupçonné de liens avec des militants au Moyen-Orient, a qualifié les attentats d'« abominables et répugnants » et a exhorté les musulmans à coopérer avec les services médicaux et la police. Son porte-parole a déclaré : « Nous avons confiance en l'Angleterre et les Anglais ; qu'en tant que pays nous ne serons pas vaincus par de tels actes. »

§           A l'étranger, les réactions à l'attentat ont aussi été très vives. Le cheik Tantawi, grand imam de la mosquée Al Azar [au Caire], a fait plus que de condamner les auteurs des attentats [de Londres], en rejetant la justification des attentats comme moyen de forcer les Anglais à quitter l'Irak ; il a dit : « C'est un argument illogique qui ne peut justifier l'assassinat de civils innocents. ».

Plus frappantes encore, des condamnations par les groupes activistes comme le Hamas, le Hezbollah et les Frères Musulmans ont toutes dénoncé ces attentats.

§           La veille des attentats de Londres, la Conférence islamique internationale 2005 animée par le roi Abdallah de Jordanie a réuni 170 à 180 cheiks et imams de premier plan venant de 40 pays. Après avoir proposé la formation d'une « Alliance des chrétiens et des musulmans » pour faire justice des erreurs concernant l'islamisme, ceux-ci ont publié une déclaration interdisant qu'un musulman soit déclaré apostat [c'est-à-dire traitre à sa religion]. C'est là une attaque frontale de l'approche théologique d'al Qaida, qui justifie certains de ses assassinats de musulmans en les déclarant apostats.

La déclaration publiée a été approuvée par des fatwas lancées par 10 religieux respectés comme Tantawi, le Grand ayatollah Ali Sistani d'Irak, le mufti d'Egypte Ali Jumaa et quelques autres. Signé par des adhérents de toutes les fiqhs (jurisprudences musulmanes), ce texte interdit à tous ceux qui ne sont pas des religieux qualifiés de prendre des décisions à portée religieuse. Il constitue une manifestation d'unité remarquable des dignitaires religieux musulmans contre les terroristes.

 

Après la lecture de Newsweek, une recherche sur Internet concernant la Conférence islamique internationale (CII) a permis de trouver les articles [2] et [3] qui confirment celui de Newsweek, et l'article [4] qui montre que la Ligue islamique mondiale condamne les assassinats et le terrorisme depuis des années !

 

Il est clair que le terrorisme islamiste ne pourra être vaincu que si dans leur immense majorité les musulmans le combattent. Sa condamnation par les plus hautes autorités religieuses est un grand pas en avant. Puissent ces saints hommes être entendus ! Et puissent nos médias nous faire part de leur main tendue jusqu'à ce que tous les occidentaux sachent que les musulmans instruits ne sont nullement complices du terrorisme islamiste !

 

 

Daniel MARTIN

 

 

[1] M. Fareed Zakaria est directeur de l'édition internationale de Newsweek.

 

[2]   IslamOnline.net du 07/07/2005, article "Scholars Try to Curb "Sea of Fatwas" http://www.islam-online.net/English/News/2005-07/07/article01.shtml

 

[3]   "Muslim scholars move to curb fatwas" - Thursday 07 July 2005, 10:19 Makka Time, 7:19 GMT  

http://english.aljazeera.net/NR/exeres/9CD70B11-FA3B-4DF9-9980-E5A7B2A8C2D3.htm

 

[4]   "La Ligue Islamique Mondiale réitère sa condamnation du terrorisme et dévoile ses efforts pour le combattre"  http://oumma.com/article.php3?id_article=702 .

Voici un extrait de ce texte émaillé de citations du Coran (17/33, 16/90, 5/33, 5/32 et 5/2) :

"Parmi les conférences, les colloques et les conseils de la Ligue dans lesquels il a été déclaré l’interdiction par l’Islam de l’homicide et la lutte contre le terrorisme [on trouve] ce qui suit :

1-colloque sur l’image de l’Islam dans les médias occidentaux, Chaabane 1422 H.

2-XVI session du Conseil de Jurisprudence islamique de la Ligue, Shawal1422 H.

3- II conférence de La Mecque, Dhul Hijja 1422 H.

4- IV conférence islamique générale, Muharram 1423 H.

5- XXXVII session du Conseil Constitutif de la Ligue, Muharram 1423 H.

6- III conférence de La Mecque, DHul Hijab 1423 H.

7- XXIX session du Conseil supérieur des Mosquées, Rajab1423 H dans lequel deux documents importants ont été publiés, à savoir :

1) Appel de La Mecque face à la réflexion pernicieuse.

2) Communiqué sur les actes terroristes criminels et leur interdiction par l’Islam.

"La Ligue a diffusé les publications de ces conférences à travers un large réseau médiatique comprenant les journaux, les chaînes de TV par satellite et l’internet. En outre, un grand nombre d’agences de presse islamiques et internationales ont participé à la diffusion des positions de la Ligue."

 

 

 

Retour page d'accueil